http://photosdevoyage.fr.nf/

TRAVELLING AROUND THE WORLD

Click on the flag to acces the posts about :

ASIA
Please note that Tibet, Yunnan and Xinjiang are not independant countries but provinces or autonomous regions of China being a bit ethno-culturally different from the rest of PR China.
China
South Korea
Japan
Tibet
Xinjiang
Yunnan
NORTH AMERICA
USA
Mexico
Canada
EUROPE
Belgium
Luxembourg
Holland
Germany
Austria
Switzerland
Liechtenstein
England
Scotland
Italy
Monaco
San Marino
Vatican city-state
Spain
Andorra
Iceland
Norway
Sweden
Denmark
Finland

(some locations are still to be completed on this blog : China and Norway )

jeudi 31 mars 2011

Scandinavia


Mar. 2011
I'm currently visiting Denmark and had 2 short stays in Sweden, where we can go by boat or train. The weather is not great, but there's no tourist during the week, and off-season. Expect pictures from Kronborg castle (Helsingor), Helsingbor (in Sweden, facing Helsingor), Roskilde cathedral, Copenhagen, Malmo (in Sweden, facing Copenhagen). Until I'm back home, here are some danish boats from the very quiet Helsingor. Je suis actuellement en train de visiter le Danemark, et ai deja eu deux tres courts sejours en Suede, ou l'on peut se rendre en train ou bateau. La meteo n'est pas geniale, mais il n'y a pas de touriste en courant de semaine, et pas non plus hors-saison. Esperez des photos du chateau de Kronborg, a Helsingor, Helsingbor (en Suede et en face de Helsingor, la cathedrale de Roskilde, Copenhague, Malmo (en Suede, face a Copenhague). En attendant que je rentre, voici un photo de bateaux de la tres calme Helsingor.

mardi 29 mars 2011

Understanding how the tsunami is


Far away from movies such as 2012, here is how the tsunami really is.

Loin de films comme "2012" voici la réalité d'un tsunami.

lundi 28 mars 2011

Traditionnal chinese wedding

The 4 tea pots and the 2 halves of the fruit in wich we drink alcohol.

The stage and the altar.
The purifying fire, and behind the apple and the saddle. The bride, her veil and the string linking us through generations. Our musicians.
Lifting up the veil for the first time.

What is going to follow is not the complete traditionnal ceremony, but what I experienced, due to circumstances. My familly was unable to attend the ceremony, due t the heavy snow in London and many cancelled flights. I wasn't supposed to live in my chinese familly flats : I was supposed to kidnap the bride. As well it wasn't convenient to ride a horse in Beijing.

Everything began by us staing in a private room. My mother in law fed me with tho rice balls stuffed with sweet sesame seeds. Good but hard to chew. By being well treated by her, I'm suppose to take a good care of my wife. Then she feeds her for the last time before she "leaves" the familly.

A red veil is now put on her head (in ancient times, the couple had never met beore teh wedding). We grab a red rope, symbol of what links us through different lives. I guide my wife to the stage by walking ahead on her left.

The bride has to walk over a fire, supposed to purify her from the evil. Here, the fire was replaced by a red piece of something.

On the way to the stage, we now meet an apple put on a saddle. Apple being said " pingguo" and saddle "ma an", "pingan" means "safe". Depending on the right or left foot chosed to kick the apple, we shall have either a son or a daughter. My wife having forgotten at the last time wich one was what, we're supposed to have a daughter.

We now face the guests; I still stand on the left of my wife.

The host gives me a stick used in the ancient time to weigh the goods on the markets. Their must be another metaphor on the pronouciation, but I forgot it. I use it to lift up the left corner of the veil to try to see her face "for the first time". The the right corner. At the third try, I'm allowed to take it all off. Still without touching her.

We then turn to the altar. My mum was supposed to light three encense sticks and to give them to the bride, but I finally had to do it. Being the future origin of the familly, my wife bows to the altar and place the three sticks on it.

When the host says "zheng yi guan" we have to tidy our clothes. "Gui" makes us sti on our knees. "Yi kou shou" makes us bow for the first time. "Qishen" makes us stand on our knees, and "zai kou shou" makes us bow for the second time. We'll bow a third time before standing up again.

If the candle holder hadn't decided to keep on falling on the curtains, we would have lit a phoenix and a dragon candle.

At that time, our parents get on stage and the maid brings the 4 pots of tea. We have to give one of each to our parents in law, and call them "baba" and "mama" (dad and mum). Then we do another three bows to our parents.

Instead of providing the tea to my parents, a video of them on a large screen is shown. The recorded it in the snow, but the laptop had troubles at playing it. The host explained the problem by the bad weather disturbing the live transmission through satelites. Nobody notied it shuould have been night in france, at that time.

We have to go on our knees for the third time. We bow to each to other, touch our heads on the first bow, and keep the position a long time on the third one.

Now we have to drink alcohol in the two halves of the shell of a dry fruit. After exchanging our halves three time, we tie to the two halves together with a red string. Meaning easy to understand, I guess.

The host now shows a date and a chestnut and asks my wife to name it. In mandarin, their name sound like "early" and "give birth".

I'm then shown a peanut and have to name it. Husheng sounds like "several kids".

I have now to hold 7 dumplings to my wife, tied to a small string. She has to eat and reply to the question "sheng bu sheng" (is that cooked?). She has to reply "cooked". Probably another metaphor about birth, by i've lost my note about it.

That's then my shot to eat something held by my wife. To the question "xian bu xian" (salty or not?) a (small) pronouciation mistake makes me say "stinky"; Everybody laughed out loud. Except me and a few other foreigners who didn't udnerstand ebfore hours what i said.

We then turn again to face the guests and bow to them before we leave the stage. We still hold this red string linking us.

While our guests are all eating lunch, we change our clothes and come back to thank all of them, one by one, by giving them sweets, alcohol or cigarette. In exchange we receive our wedding presents.

dimanche 27 mars 2011

Mariage chinois traditionnel

Les 4 pots de thé et la coque de fruit dans laquelle nous buvons l'alcool de cérémonie.

La scène où presque tout se déroule.

La bassine de feu purificateur et plus loin la selle et la pomme.

Le voile et le corde symbolisant le lien qui nous unit au travers des vies.

Les musiciens nous accompagnant.

Première étape de l'enlèvement du voile.

The english translation will come later (tomorrow if i can find time to type that much).
La description de la cérémonie qui va suivre n'est pas celle d'une cérémonie complète puisque dans mon cas toutes les conditions n'étaient pas présentes (notamment mes parents qui sont restés en france à cause de la neige qui a bloqué les aéroports d'Europe de l'Ouest). Quelques éléments ont également été abandonnés, tels que l'arrivée à cheval, peu adéquate dans Pekin qui compte plus de 10.000.000 d'habitants. Il m'aurait fallu en théorie me rendre chez les parents de ma promise pour la leur "enlever", mais dormant déjà chez eux ce n'était aps facile à organiser. Les "chez eux" a donc été remplacé par une salle privée du restaurant. Ce qui va suivre est donc la cérémonie de mariage traditionnel telle que je l'ai vécue, adaptée aux circonstances.
Dans un premire temps, les mariés sont dans une salle à part des invités et ma belle mère va me donner à deux reprises des boules de riz fourrées aux graines de sésame sucrées. Très bon mais extrêmement gluant et long à mastiquer. L'idée est que si je suis bien traité et nourri, j'en ferais de même pour ma future épouse. Ensuite, ma belle-mère nourrit ma future épouse pour la dernière fois avant qu'elle ne quitte le foyer familial et "change" de famille.
Un voile rouge et opaque est ensuite mis en place sur sa tête (dans l'ancienne époque, les époux se découvraient pour la première fois lorsque le voile était retiré.
Nous saisissons alors chacun les extrémités d'une corde rouge, agrémentée d'une grosse fleur tressée en son centre. Il s'agit d'un symbole de ce qui nous relie au travers des incarnations, à la façon du compte de la tisserande et du bouvier. Je marche en avant et à gauche de ma promise jusqu'à la scène où la cérémonie aura lieu.
Il y aura d'abord pour la mariée une bassine en bronze dans laquelle brûle un feu destiné à la purifier. Dans notre cas le feu consistait en un chiffon rouge placé dans la bassine. Une fois la bassine franchie, se trouve alors sur le chemin une selle sur laquelle est posée une pomme. Pomme se prononce "pingguo" en chinois. Selle se prononce "ma an". "pingan" signifie sécurité. La mariée doit choisir de faire tomber la pomme avec l'un des deux pieds, la pomme tombant sur le sol étant symbole de naissance. En fonction du pied roit ou gauche, le premier né sera un garçon ou une fille. Mon épouse ayant fait son choix mais s'étant trompé de pied au dernier, je devrais donc avoir dans le futur une fille.
Au moment de monter sur scène, le maître de cérémonie dit "bu bu gao shen" (pas à pas la promotion).
Nous faisons alors face aux invités et je me tiens à gauche de mon épouse.
Le maître de cérémonie me donne alors une sorte de baton servant à peser les marchandises dans l'ancien temps. Il doit y avoir là aussi une métaphore reposant sur la prononciation, mais j'oublié d'en prendre note.
Je soulève alors avec ce baton un coin du voile de mon épouse, puis l'autre afin, de commencer à découvrir son visage "pour la première fois". J'ai droit à la troisième fois de retirer son voile, toujours sans la toucher.
Nous nous tournons alors vers l'autel pour rendre hommage aux dieux. Si ma mère avait pu être là, elle aurait alors allumé 3 batonnets d'encens pour les donner à mon épouse. Je m'en charge donc. Mon épouse, une fois les 3 batonnets en main s'incline et les place sur l'autel (étant la future origine de la famille, c'est à elle de le faire).
Nous entendons alors "zheng yi guan" qui est l'ordre de mettre en ordre nos vêtements. Puis "gui" et nous nous agenouillons. "yi kou shou" (inclinez vous une première fois), "qishen" (redressez-vous), "zai kou shou" (inclinez-vous une deuxième fois)... ainsi de suite jusqu'à la troisème inclinaison.
Si la chandelier n'avait pas persisté à tomber sur les rideaux, nous aurions alors allumé une bougie représentant un dragon, et une autre un phénix.
A ce moment les parents des mariés les rejoignent sur scène et la demoiselle d'honneur nous fournit alors alors 4 pots de thé. Je dois en donner un à chacun de mes beaux parents en les appelant "baba" et "mama" (papa et maman). Mon épouse aurait du en faire autant avec mes parents. Nous enchainons ensuite sur une nouvelle série de 3 inclinaisons envers nos parents.
L'absence de ma famille est remplacée par une vidéo d'eux projetée sur écran géant tant bien que mal et dans laquelle ils expliquent les raisons de leur absence. Le PC ayant fait des siennes, le maître de cérémonie parle de problèmes de transmissions satellite et aucun des invités ne se rends compte qu'il aurait du faire nuit en France compte tenu du décallage horaire.
Nous poursuivons sur une nouvelle série de 3 inclinaisons l'un envers l'autre cette fois-ci. Nous devons nous toucher la tête sur la première et garder la position longtemps sur la troisième.
Viens ensuite le moment ou nous devons boire un peu d'alcool chacun dans la moitié de la coque sèche d'un même fruit, en l'échangeant à 3 reprises. Les deux moitiés sont ensuite attachés ensemble par une ficelle.
Le maître de cérémonie s'avance alors avec à la main une date et un marron. Mon épouse doit les nommer. En chinois, leurs prononciation est la même que, repectivement, "tôt" et "donner naissance". Signification évidente.
A moi ensuite de désigner une cacahuette (se prononce comme "plusieurs enfants").
Je dois ensuite tenir 7 raviolis attachés sur une ficelle et les donner à manger à mon épouse à qui sera posée la question "sheng bu sheng" (est-ce cuit?). Elle doit répondre "oui". Il s'agit probablement d'une autre métaphore concernant les naissances mais je l'ai oubliée.
A mon tour de manger quelques nouilles non salées, cuisinées par ma belle-mère et tenues par mon épouse. A la question "xian bu xian" (est-ce salé?) je dois répondre "pas salé" (je ne déteste pas). Une légère erreur de prononciation me fait dire "ça en sent pas bon". Hilarité générale.
Nous nous retournons ensuite vers les invités et nous inclinons avant de quitter la scène, moné pouse me suivant toujours en tenant la corde rouge, mais sans son voile.
Pendant que les invités mangent, nous changeons de vêtements puis revenons les remercier un par un en leur donnant bonbons, alcool ou cigarettes. Nous avons en échange des cadeaux de mariage dans des enveloppes rouges.

samedi 26 mars 2011

Some Beijing pictures




Dec 2010
That's all about my december 2010 pictures and videos from China. The next thing will be about a traditionnal chinese wedding. This is pretty different from the modern one, although there are a few common aspects, such as offering tea to parents in law. The traditionnal one (that I experienced on the last 26 dec) is filled with meaningfull things, many metaphors. It'll probably be divided into 2 long posts. One in french language, and one in english language.
C'est tout au sujet des photos et vidéos de Chine faites en 2010. La suite concernera le mariage traditionnel chinois, qui est assez différent du mariage moderne, bien qu'il y ait quelques points commun comme le fait d'offrir du thé aux beaux parents. Le mariage traditionnel (celui qui j'ai vécu le 26 Dec. dernier) est une succession d'étapes cérémonielles pleines de sens, en quelque sorte des métaphores. ce sera probablement séparé en 2 posts plutôt longs, l'un en français et l'autre en anglais.



jeudi 24 mars 2011

mardi 22 mars 2011

dimanche 20 mars 2011

Hongluo - (red snail temple) 3 - climbing the mountain





Dec 2010
Like many other places in China, you need to be healthy and climb a mountain to get to a small gate on the top of it. Usually, it will be said you can live 130 years if you can reach the top, or you'll reach the gate to the heaven by following the heavenly path, or such things. Unlike the other mountains I had to climb by stairs in China, this one had a lot of buddha statues on the side, all different.
Comme beaucoup d'autres endroits en chine, vous avez besoin d'être en bonne santé et de gravir une montagne pour y atteindre une petite porte placée au sommet. En général il est dit qu'on peut vivre 130 ans si on atteint le sommet, ou que l'on atteindre la porte du paradis en suivant la voie céleste. Au contraires montagnes dont j'ai du gravir les escaliers en Chine, ceux-ci étaient parsemmés de nombreuses statues de bouddha.

jeudi 17 mars 2011

dimanche 13 mars 2011

Hongluo (the red snail temple)





Dec 2010
As I did, many people may wonder "why such a name for a buddhist temple ??". Here is the story behind the name of this temple wich is one of the largest temples located in the north of Beijing, and not so far from Mutianyu. Two princesses of Yuhuang emperor of gods were enchanted by the beautiful scene of the temple. They disguised themselves as human beings and read scriptures with the monks. At night they transformed as huge spiral shells and stay in the pool of the temple. As well, they used their magic pwoers to protect the temple and people there. The emperor of gods finally found out what was going on and commanded them to come back.
Two of the pictures are showing the pool, located near the entrance.
Tout comme moi, nombreuses sont les personnes qui pourraient se demander "pourquoi un tel nom??". Voici l'histoire qui est derrière le nom de ce temple qui est l'un des plus vaste du nord de Pekin et pas très loin de Mutianyu. Deux princesses, dépendant de Yuhuang, l'empereur des dieux furent enchantée par la beauté des lieux et se déguisèrent en tant qu'humains. Elle lirent des mansucrits le jour avec les moines et se déguisèrent en énormes escargots d'eau la nuit pour rester dans la mare du temple. Elles utilisèrent également leurs pouvoirs magiques pour protéger le temple et les habitants. L'empereur des dieux finit par découvrir ce qui se passait et leur ordonna de rentrer.
Deux des photos montrent cette mare, située près de l'entrée.

samedi 12 mars 2011

Mutianyu 5





Dec 2010


This is the last post about the visit of the Great Wall in Mutianyu. The next one will be about the buddhist temple of the Red Snail (Hongluo temple).

Japan, one of the country I deeply love, suffered a terrible earthquake, like China in Sichuan some years ago. Let's wish a good recovery.

Il s'agit du dernier post concernant la visite de la Grande Muraille à Mutianyu. Le prochain parlera du temple bouddhiste de l'Escargot Rouge (temple Hongluo).

Le Japon, un des pays que j'aime profondément, a souffert d'un très fort tremblement de terre, comme la Chine avec la Sichuan il y a quelques années. Souhaitons une bonne reconstruction.

vendredi 11 mars 2011